Fonctionnalités : Ajout manuel de données

Daily Snaps

« Your life is a movie. Capture one second every day  »

Description

Daily Snaps est une application axée sur la mémoire en ce sens qu’elle permet de créer des souvenirs à travers des films de la vie, mais qui offre aussi un espace d’échange de message: Chat. Ces films sont réalisés à partir de petites videos d’une seconde ou plus que les utilisateurs tournent quotidiennement. Tout peut être enregistré sur ces videos quotidiennes: les scènes de la vie courante, les activités familiales comme les vacances, et même des vidéos de sport pour suivre son évolue poids au fil du temps. Il n’y a pas de limite d’espace ni d’unité d’histoire sur l’application. Avec un cloud illimité, plusieurs vidéos de sujets différents peuvent être filmées en même temps sur l’application. Elle permet d’inviter des amis sur ces videos et rendre les histoires publiques.

Site web

https://dailysnap.co

HereAfter

« Save the stories of someone you love »

Vidéo promotionnelle d’HereAfter

Description

Co-fondée en 2015 par James Vlahos, l’entreprise californienne HereAfter AI propose un service de création d’agent conversationnel posthume. Selon le récit d’invention, Vlahos a eu l’idée de créer une réplique de son défunt père la forme d’une intelligence artificielle, et ce, afin de continuer à converser avec lui.

Avant de pouvoir créer un agent virtuel qui lui « succèdera » postmortem, l’individu doit répondre à des questions par écrit, partager des photos et enregistrer sa voix. Il peut également se faire aider par un « expert » ainsi que « coacher » pour enregistrer des souvenirs et des détails personnels. En bout de ligne, l’entreprise monte l’audio et les vidéos et crée une application personnalisée (personalized legacy-sharing app) à télécharger sur un mobile qui permet de dialoguer avec la « réplique » virtuelle du proche.

Site web

https://www.hereafter.ai/

Inspiration science-fictionnelle?

HereAfter peut faire penser à plusieurs médias imaginaires dans les œuvres de science-fiction : The Final Cut (Naïm, 2004), Transcendence (Pfister, 2014) et l’épisode « Be Right Back » (Black Mirror).

Personal AI

« Own Your Intelligence »

Fig. 1. Procédure de création de l’assistant mnésique « intelligent ».

Description

Lancé en 2021, le projet Personal AI a été imaginé à San Diego (Californie, États-Unis) par la jeune entreprise Human AI Labs (anciennement Luther.ai). Dans sa version bêta, Personal AI permet aux usager·e·s de créer un « assistant mnésique personnel ». Il s’agit d’enregistrer des données (paroles, écrits, etc.) en lien avec des souvenirs, en fonction d’une date précise, et de laisser le dispositif indexer automatiquement chacune des entrées (la technologie accole des mots-clés à chacun des souvenirs). Après avoir fourni un certain nombre d’informations de différents types, l’usager·e peut faire une recherche écrite en langage dit naturel (en anglais) avec une fonctionnalité nommée « Predict ». Par exemple, pour le moment l’usager·e peut taper « I met Marie…» avant de voir sa phrase complétée par la machine ou bien faire une recherche par sujets (mots-clés), personnes identifiées, émotions, type de source (entrée textuelle, vocale, etc.) ou le type de phrase (par ex. affirmation, question). Le système de recherche n’est pas au point et fonctionne mieux si l’on suit un ordre particulier pour rédiger ses souvenirs : un verbe d’action (I said, I wrote, I met, etc.) suivi d’un thème, du nom d’une personne ou une date (about movies, with Brian, last month). L’écriture est ainsi orientée pour être conforme au fonctionnement de l’intelligence artificielle.

Site web

https://www.personal.ai

Eternime

« Become virtually immortal »

Description

S’intégrant en partie dans l’« industrie de l’après-vie numérique » (digital afterlife industry) encore en émergence, le projet Eternime (2014-2020) proposait un service payant de création de « doubles » numériques des futurs défunts. Le logiciel créé par une jeune entreprise californienne souhaitait collecter les « pensées, les histoires et les souvenirs » des individus avant leur mort, en vue de créer des versions numériques ressemblantes postmortem. Par le biais d’une collecte massive de données personnelles , Eternime promettait ainsi à ses clients d’être « immortels », de posséder une « existence » virtuelle après la mort de manière à ce que les proches parents puissent discuter avec l’avatar virtuel[1]Pour en savoir plus sur le projet, voir Caccamo, E. (2021). « Eternime ou simuler les morts par le biais d’agents conversationnels “intelligents”. Réflexions sur un média imaginaire », Frontières, vol. 32 : « Les technologies numériques et la mort »..

Site web

https://web.archive.org/web/*/eterni.me

Notes

Notes
1 Pour en savoir plus sur le projet, voir Caccamo, E. (2021). « Eternime ou simuler les morts par le biais d’agents conversationnels “intelligents”. Réflexions sur un média imaginaire », Frontières, vol. 32 : « Les technologies numériques et la mort ».